- trekking au Maroc, séjour authentique berbère
 
Le village d'Afensou
 

Trekking au Maroc, trekking Taroudant, trek Maroc, chambre d'hôtes Taroudant


Situé à 35 km de Taroudant (soit 45 min de temps de route) et à une altitude de 800 m, le village berbère typique d’Afensou bénéficie d’une situation privilégiée à bien des égards (notamment pour du trekking au Maroc).

Fait le plus remarquable, une source pérenne abondante – dont nul ne se souvient qu’elle ait jamais tari un seul instant – donne naissance à un torrent bucolique et propice à la baignade, mais surtout utile pour l’irrigation des champs, l’approvisionnement de la population en eau potable et le lavage du linge sale en famille (au sens propre du terme !).

Autre facteur important, le village se trouve au carrefour des deux routes qui permettent d’accéder à ces hautes vallées et qui assurent désormais davantage de fiabilité par temps de pluie. Sur le plan touristique, ces deux itinéraires d’accès permettent surtout d’effectuer une belle boucle de deux heures à travers le Haut Atlas et ses villages berbères (beaucoup de possibilités de treks au Maroc)

Autre élément clé, l’altitude notable mais modérée permet de bénéficier d’un micro-climat agréable : il ne neige jamais à Afensou, il ne gèle jamais à Afensou !

Enfin, la position relativement centrale sur ce versant sud des cimes du Jebel Aoulime en fait une base idéale pour le départ de nombreux treks et randonnées, à pied, en VTT, en 4x4 ou à dos d’âne.

Hélas, le vieux village s’effrite avec le temps et surtout les intempéries. Si le centre est encore uniquement composé de bâtisses traditionnelles en terre et en pierre, le développement des routes a favorisé l’essor de constructions en béton modernes pas très heureuses. Qu’importe, le panorama depuis Les Terrasses de l’Atlas tant sur les sommets que sur les vallées et leurs champs est captivant et détendant.

A proximité immédiate, les petites gorges de Tamdousnous, que l’on accède par les champs de notre oasis de montagne, appellent à la baignade, au pique-nique, à la remontée pédestre du torrent en eaux vives.

Dans le village, vous ne trouverez que quelques épiceries offrant plus d’intérêt et quasi aucun produit frais. En-dehors du souk du dimanche à Imoulas 7 km plus haut, il n’y a aucune possibilité de restauration ni d’approvisionnement. De ce fait, aux Terrasses de l’Atlas, vous n’aurez guère d’autre choix qu’opter pour la pension complète !

Outre l’attrait du village pour sa source et son torrent, ainsi que les gorges toutes proches, on peut retenir les pressoirs pour l’huile d’olive, la vieille mosquée abîmée qui domine le piton rocheux où repose encore un marabout, l’habitat traditionnel local et la fête de la moussem l’été (mi-août en principe).